Comment bien choisir son float tube ?

1426

Les float-tubes sont partout et sont une façon différente de pratiquer la pêche aux carnassiers. Pour tout pêcheur, quelle que soit la technique qu’il emploie (carnassiers aux leurres, pêche à la mouche), cela vous donnera des nouvelles perspectives de prospection qu’on ne pourrait pas pratiquer le long des berges à pied.

Son système de fonctionnement n’est pas du tout compliqué : une petite embarcation pour une personne, plus communément en forme de V, avec des bouées de sauvetage gonflables et des coussins d’air, le tout propulsé grâce à une paire de palmes. En plus d’être pratique, le float-tube est intéressant pour passer une bonne session de pêche sur l’eau pendant les belles journées ensoleillées.

A voir aussi : Adidas Runtastic : installer et commencer avec l'application de course à pieds

Comment choisir le bon float-tube en fonction de votre style de pêche

Pour quelques centaines d’euros seulement, vous pouvez acheter sur le marché un float-tube pour débutant après bien évidement cela va jusqu’à +1000€ pour les modèles les plus onéreux et disposant d’un maximum d’options. Pour éviter les risques de déception ou d’indisponibilité post-acquisition, la prise en compte de certains paramètres est nécessaire.

L’utilisation de gilets de sauvetage est fortement recommandée pour des raisons de sécurité, ce qui est un facteur clé.

A lire en complément : Comment faire 10 000 pas ?

Ensuite, avant de faire un choix, il faut tenir compte de votre taille ainsi que de votre type de pêche, car en réalité il est impossible d’obtenir un produit fiable par rapport à un pêcheur de 60kg et 120kg. Il faudra prendre en compte aussi les plans d’eau que vous allez pêcher en effet des grands lacs ne sont pas assujettis à la même météo que de petits plans d’eau. Il faudra penser à prendre un float-tube avec une très bonne dérive face au vent mais aussi avec une bonne stabilité pour les vagues que vous risquez de rencontrer lors de vos journées venteuses de pêche.

Enfin vous allez devoir choisir aussi votre float-tube par rapport aux espèces visées. Il y a une différence entre pêcher des perches sur un float-tube et traquer des gros silures. Choisissez le produit qui vous convient le mieux, vous permettant de vivre votre passion en toute sérénité et en toute sécurité.

La charge maximale, le matériau utilisé pour la fabrication, le poids du float tube (généralement entre 5 et 15kg), la taille et l’ensemble d’équipement fourni (ou non) sont à vérifier avant de passer à l’achat de votre float-tube.

Pêche du brochet en float tube

L’une des espèces les plus recherchées régulièrement en float-tube reste le brochet. En effet, le brochet est un fabuleux carnassier qui fournit de gros combats et de bonne sensation sur la canne. Cependant il est très territorial et préfère bien souvent choisir des spots de tenues parfois éloignés des berges praticables à pied. Il pourrait alors choisir son spot vers la berge d’en face, beaucoup plus calme. Et forcément sans float-tube la berge d’en face n’est souvent pas accessible à pied. Alors que grâce au float-tube vous allez pouvoir mettre à l’eau votre float-tube même si le plan d’eau ne dispose pas de mise à l’eau car il suffira de gonfler votre float-tube en moins de 10 minutes.

Des float-tube pour des charges plus lourdes

Un float tube plus grand avec une charge maximale plus élevée est la meilleure option disponible pour les pêcheurs de silure. Afin d’être le plus équilibré possible dans un éventuel combat avec un silure record il faudra prendre un float-tube bien stabilisé sur l’eau pour éviter toute déconvenue.

On va préférer du coup alors un float tube en matière PVC de type « Zodiac ». Ceux-ci ont généralement un indice de construction et de charge plus élevé que ceux fabriqués à partir de toile souple. Certains ont même des pagaies pour pouvoir ramer dans des courants calmes.

Recherchez des informations qui peuvent vous aider, que ce soit près de chez vous ou sur le web. Comparez chaque article sur le float tube trouvé en ligne comme par exemple le test du float-tube Amtrac (idéal pour débutant et à petit prix) et faites-vous votre propre opinion.

Pour la sécurité et l’utilisation, n’oubliez pas quelques éléments à prendre en compte lors de l’achat : Il est fortement conseillé de porter un gilet de sauvetage ! Le modèle gonflable est surement le plus utilisé et le plus abordable, vous l’oublierez vite sur vous lors de vos sessions de pêche, mais peut-être qu’un jour il vous sauvera. Pensez-y !

Comment prendre en compte la taille et le poids du float-tube pour un maximum de confort

La taille et le poids du float-tube sont des éléments importants à prendre en compte lors de l’achat pour un maximum de confort. Pensez à bien vous intéresser aux dimensions du flotteur. Les modèles les plus courants se situent entre 120 cm et 170 cm environ. En général, vous pouvez opter pour un modèle standard si vous mesurez moins d’un mètre quatre-vingt-dix et pesez moins de cent kilos. Si vous êtes grand ou corpulent, il faudra chercher une taille XL pour être sûr(e) d’être bien installé(e). Dans ce cas-là, vérifiez la charge maximale supportée par le float tube choisi afin qu’il puisse supporter votre poids sans trop pencher sur les côtés.

Pour les personnes ayant une petite stature ou qui cherchent simplement quelque chose de plus petit et léger pour voyager avec leur matériel de pêche (comme dans certains modèles spécifiques), il est aussi possible d’opter pour un petit diamètre allant jusqu’à 100 cm environ. Ils seront plus faciles à transporter mais auront des capacités limitées, notamment au niveau de la portance, avec par exemple la difficulté évidente à embarquer plusieurs sacs sur celui-ci.

Lorsque nous touchons du doigt le domaine du confort, nous ne pouvons pas négliger non plus celui apporté par la qualité des sièges intégrés au float-tube. Nous avons tous vécu cette situation où, après quelques heures passées assis sur celui-ci, notre dos et nos fessiers ont commencé à souffrir. C’est pourquoi il faut bien choisir un modèle avec un siège confortable et bien rembourré pour éviter les douleurs.

Le poids du float-tube joue aussi un rôle dans la décision d’achat. Les modèles gonflables sont souvent plus légers que les modèles rigides mais peuvent être plus fragiles en cas de choc ou d’accrochage sur des branches, par exemple. Il faudra donc trouver le juste équilibre entre légèreté et robustesse selon vos besoins.

Pour résumer, lorsque vous cherchez à acheter un float-tube, n’oubliez pas de prendre en compte votre taille et votre poids pour choisir la bonne dimension qui vous conviendra parfaitement. Regardez aussi la qualité des sièges intégrés pour avoir un confort optimal durant toute une journée de pêche, puis choisissez le bon équilibre entre légèreté et résistance pour emmener facilement votre équipement.

Les accessoires indispensables pour votre float-tube de pêche : pompe, gilet de sauvetage, etc

Au-delà du choix du float-tube adapté à votre pratique de pêche, l’acquisition d’un équipement complémentaire est essentielle pour profiter au mieux de cette activité. Voici quelques accessoires indispensables :

• La pompe : il s’agit d’un élément primordial pour gonfler votre engin avant chaque utilisation. Il existe plusieurs types de pompes (pieds, manuelles ou électriques) en fonction des budgets et des préférences.

• Le gilet de sauvetage : cet accessoire est obligatoire lorsque vous utilisez un float-tube. En effet, même si vous êtes un excellent nageur, les risques liés à la pratique existent (chute dans l’eau, courant fort, etc.). Le gilet permettra ainsi une remontée plus facile à la surface.

• Les palmipèdes/chaussons néoprènes : ils sont très utiles pour naviguer aisément avec votre engin sur l’eau. Ils offrent aussi une meilleure stabilité dans le tube.

• Une ancre flottante : elle permettra d’éviter que votre embarcation ne dérive trop rapidement en cas de courants forts ou pendant vos sessions durant lesquelles beaucoup de temps sera passé sans se déplacer.

L’utilisation combinée de ces accessoires augmentera non seulement votre sécurité mais aussi celle des autres personnes qui partagent ce sport avec vous ! Gardez toujours cela en mémoire lorsqu’il s’agit d’équipement car il y a peut-être quelque chose qui va arriver, autant être prêt !

Les différents types de matériaux pour les float-tubes : avantages et inconvénients

Le choix du matériau est un élément important lors de l’achat d’un float-tube. Il existe différents types de matériaux pour les tubes flottants, chacun présentant ses avantages et inconvénients.

Ils sont fabriqués à partir de PVC ou de nylon, ce qui les rend étanches et très résistants. Ce type de matériau est souvent utilisé dans la confection des float-tubes haut-de-gamme en raison de leur qualité supérieure.

Ce que l’on apprécie chez ces modèles, c’est qu’ils ont une haute capacité d’étanchéité, ce qui permet au bateau gonflable d’être plus durable face aux intempéries (UV) et autres agressions extérieures comme les frottements contre les rochers ou le sable. Ils offrent une meilleure stabilité sur l’eau grâce à leur rigidité accrue.

Il y a aussi quelques inconvénients liés à cette technologie : tout d’abord, ils sont relativement chers par rapport aux modèles en tissu ; il peut aussi être compliqué voire impossible pour certains produits chimiques corrosifs comme l’acétone de nettoyer votre engin sans nuire à sa structure interne.

Ici, on retrouve principalement deux types : le polyester enduit PU et le nylon enduit PVC. Ces derniers sont moins résistants, mais leur principal avantage est leur légèreté et facilité de transport.

Les tissus sont aussi plus abordables que les matériaux synthétiques. Toutefois, ceux-ci demandent une attention particulière lors du stockage pour éviter la prolifération des moisissures dues à l’humidité.

Pour bien choisir son float-tube, vous devez considérer sa pratique, mais aussi vos moyens financiers. Si vous êtes un pêcheur régulier ou professionnel prêt à investir dans un équipement haut-de-gamme, optez pour un modèle avec des matériaux synthétiques. Sinon, si vous êtes occasionnel ou débutant, alors le choix d’un modèle en tissu peut être suffisamment adapté.

Comment entretenir et ranger son float-tube pour une durée de vie maximale

L’entretien et le rangement de votre float-tube sont des éléments clés pour une durée de vie maximale. Effectivement, un entretien régulier permettra à votre équipement d’être toujours prêt pour vos sorties pêche.

Après chaque sortie, nettoyez soigneusement votre bateau gonflable avec de l’eau douce et un savon neutre. Cela permettra d’éliminer les résidus d’eau salée ou saumâtre qui peuvent endommager la structure du tube flottant.

N’utilisez jamais de produits chimiques corrosifs comme l’acétone ou d’autres diluants lors du nettoyage car cela pourrait endommager la surface externe du tube.

S’il y a encore des gouttes d’eau sur la surface interne ou externe de l’engin alors que vous voulez le plier sans attendre qu’il sèche naturellement, il ne faut pas précipiter ce dernier point car un pliage maladroit peut endommager l’engin. Conservez ensuite votre équipement gonflable dans un endroit sec et frais, à l’abri des rayons UV.

En respectant ces quelques règles simples, vous pourrez prolonger significativement la durée de vie de votre float-tube et continuer à profiter pleinement de vos sorties pêche en toute sérénité.