Poids minimum pour sauter en parachute : les règles à suivre

993

Une activité sportive libérant l’esprit et apportant la sérénité, le saut en parachute est bonne pour la santé. Cependant, étant une activité hors du commun, il faut des règles bien définies pour la cause. Par exemple le poids minimum et maximum, encore qu’il s’agisse d’un paramètre qui influe la vitesse de chute libre. Quel est donc le poids minimum qu’il faut pour pratiquer le parachutisme ? Cet article répond à votre inquiétude et vous donne également quelques avantages liés au parachutisme.

Saut en parachute : ce qu’il faut savoir à propos des poids

La pratique du saut en parachute donne assez de sensation. Ainsi, une bonne chose mais elle est bien régulée par des limites de poids. Et ce, pour votre sécurité.

Lire également : Comment se mettre à la musculation sans se faire mal ?

Le poids minimum pour un saut en parachute

Pour sauter en parachute en tandem, vous devez savoir qu’il vous faut au moins peser 40 kg. De ce fait, comprenez que tant que : vous n’avez pas atteint la majorité, vous ne pourrez sauter en parachute. Ou du moins, difficilement, vous aurez l’autorisation. D’ailleurs, selon les règles du saut en parachute, un enfant moins de 15 ans ne peut participer. C’est proscrit pour cette fourchette d’âge ! Cependant, cette limite d’âge peut varier en fonction de la corpulence ou des conditions météorologiques. Et ce, sans oublier l’état de santé global du sujet.

Quel poids maximum pour un saut en parachute ?

Contrairement à l’âge minimum, la barre que les clubs de parachutisme tolèrent est de 110 kg. En effet, pour un saut en parachute et en toute sécurité, vous ne devez excéder 110 kg. Par ailleurs, pendant que certains clubs exigent 85 à 100 kg maxi, d’autres par contre parlent de 110 kg. Pour dire, tout dépend de votre IMC et de votre physique ; du poids du moniteur, de la politique du club de saut, etc. Parce que, lorsque vous avez un IMC (Indice de Masse Corporelle) faible, vous résistez davantage aux frottements. Et donc, vous pourrez chuter avec moins de risque.

A lire en complément : 4 sports à faire découvrir à votre conjoint sportif

Qui peut faire du saut en parachute ?

En vertu de l’expérience inoubliable et de sensation indescriptible, le saut en parachute est ouvert à tout le monde. Il suffit de remplir les critères de base pour être éligible à cause de votre vie qui est enjeu. En effet, lorsque vous avez 15 ans et que votre IMC vous favorise, vous pouvez participer. Seulement que l’un de vos parents ou de votre tuteur doit vous accompagner. À moins que vous présentiez une attestation qui prouve l’autorisation parentale à parachuter.

Outre cette règle, lorsque vous avez un problème cardiaque ou que vous êtes sensible aux variations de pressions : (on fait allusion aux personnes ayant un problème d’oreille), ne prenez pas le risque d’essayer le saut en parachute. Cela peut ne pas bien tourner puisqu’il s’agit de vous parachuter à des centaines de mettre du sol. Une activité pas comme les autres dans la vie. Même condition, s’appliquant aux femmes en état de grossesse, le saut en parachute vous est fortement déconseillé.

Quelques avantages à pratiquer le saut en parachute

Il y a plusieurs avantages à pratiquer le saut en parachute pour le bien-être mental, physique, etc. En effet, le premier bénéfice pour votre santé est ce pouvoir qu’il vous donne d’oublier complètement vos soucis. Le saut en parachute va vous aider à : oublier vos tracas quotidiens et à rester focus sur le saut et le moment présent. Et ce, grâce à la montée de l’adrénaline que le saut vous procure. De ce fait, soyez-en rassurer que vous vous sentirez libéré moralement, physiquement, mentalement, etc.

L’autre avantage, c’est que le saut en parachute vous permet de renforcer et de tonifier vos muscles. L’énergie et la force à déployer pour atterrir permettent de bruler de calories et donc de la graisse. Mieux, lorsque vous commencez cette activité, vous améliorez la confiance en vous-même. Pour dire, le parachutisme est un moyen parfait de vous sentir plus fort tout en confrontant vos peurs.

Outre ces avantages, à force de sauter à des altitudes élevées près, vous développez ainsi une forte prise de conscience. Et par-dessus tout, il vous permet désormais de relever fortement les défis de la vie : vous ne direz plus « je n’y arriverai jamais mais plutôt j’y arriverai ». Une manière pour vous d’atteindre dorénavant vos objectifs fixés.

Les risques liés au saut en parachute pour les personnes trop légères

Le saut en parachute n’est pas sans risques et les personnes trop légères peuvent rencontrer des problèmes particuliers. En effet, il est capital de préciser que la pratique du saut en parachute comporte son lot de dangers : accidents d’atterrissage, collisions avec d’autres parachutistes ou encore une panne de matériel. C’est pourquoi une loi a été mise en place pour assurer la sécurité des pratiquants.

Les personnes qui pèsent moins de 50 kg représentent un cas particulier dans cette activité à risque. Leur poids léger peut engendrer un déséquilibre pendant le vol et l’atterrissage : elles subissent davantage l’influence des vents, par exemple. Leur faible masse corporelle ne permet pas au harnais utilisé lors du saut en tandem (c’est-à-dire lorsque vous êtes attaché(e) à un instructeur) de se positionner correctement sur leur corps.

De ce fait, ces dernières courent le risque d’une chute brutale et incontrôlée, tandis qu’un harnais mal ajusté peut occasionner une forte pression voire même sectionner certains organes internes tels que les intestins, ce qui pourrait être fatal ! Il est donc impératif pour toute personne souhaitant pratiquer cette activité à sensation forte de respecter scrupuleusement les règles relatives à son poids minimum afin d’éviter tout accident imprévu ou regrettable.

Comment déterminer son poids minimum pour faire du saut en parachute

Pensez à bien savoir que chaque centre de saut en parachute peut avoir ses propres règles pour déterminer le poids minimum autorisé, car il ne s’agit pas d’une science exacte. La plupart des centres se basent sur une fourchette allant généralement de 50 à 100 kg.

Pour connaître son propre poids minimum au sein d’un centre donné, il est nécessaire de réaliser une pesée précise. Cette dernière doit inclure tout l’équipement porté lors du saut (combinaison, harnais …) afin de donner un chiffre fiable.

Et si vous êtes trop léger pour faire du saut en parachute, ne désespérez pas ! Il existe des alternatives telles que le saut en soufflerie ou encore le parapente qui peuvent offrir des sensations similaires sans les risques liés au fait d’être suspendu(e) dans les airs avec seulement un bout de toile et quelques cordages entre soi-même et le sol.

Avant toute pratique sportive à sensation forte comme celle-ci, n’hésitez pas à consulter votre médecin généraliste pour écarter tout problème médical préexistant pouvant altérer votre santé physique ou mentale pendant ou après l’exercice. Effectivement, même si ce n’est rarement mentionné explicitement auprès du grand public, cette activité expose aussi à certains risques psychologiques non négligeables qu’il convient de mieux anticiper…